Vive le ski en Nouvelle-Zélande

ski

A l’approche de l’hiver et des premières neiges, les stations de ski se préparent pour la nouvelle saison qui débute en juin. Les passionnés de sport d’hiver vont bientôt s’en donner à cœur joie sur les pistes. Profitez vous aussi d’une pause hivernale (ou estivale !) pour faire le plein d’oxygène et découvrir le ski au cœur des plus beaux paysages de Nouvelle Zélande.

Certes les stations néo-zélandaises ne rivalisent pas en taille avec les domaines européens. Elles sont moins étendues et dépassent à peine les 2000 mètres d’altitude. Leur niveau de difficulté est légèrement inférieur également. Cela dit, elles offrent un cadre naturel exceptionnel qui séduira tous les mordus de ski et de snowboard en quête d’exotisme et d’authenticité. La Nouvelle-Zélande est reconnue comme une destination de choix pour la qualité de sa poudreuse (et ses occasions de hors-piste)

Ainsi, depuis les hauteurs du Mont Ruapehu (2322 mètres) au centre de l’île du Nord, les paysages offrent un panorama grandiose aux couleurs contrastées entre les crêtes des montagnes avoisinantes couvertes d’un manteau blanc, le noir de la roche volcanique, les lacs bleu émeraude, les plaines désertiques aux couleurs or de Tongariro et au loin la forêt et les collines d’un vert pur. Sur la côte sud-ouest de l’île du Nord, au sommet des pistes du Mont Taranaki (2517 mètres), l’océan s’étend à perte de vue… un décor unique où se côtoient mer et montagne !

Il existe environ 26 stations de ski en Nouvelle Zélande dont une vingtaine dans l’île du Sud.

Ces stations sont réparties en deux catégories: les stations « commerciales » gérées par des grands groupes ou des familles et les stations associatives (club ski areas). Les premières offrent une meilleure infrastructure et un service client de meilleure qualité. Elles disposent d’équipements modernes (canons à neige, dameuses à treuil, remontées récentes, half pipe, etc…) et ont des domaines skiables plus vastes. Elles attirent généralement une clientèle internationale. Les secondes, plus nombreuses, sont gérées par des associations à but non lucratif. Elles sont de taille plus petite, leur infrastructure est un peu vétuste et les pistes sont parfois moins bien entretenues mais elles offrent un cadre plus convivial et familial. On y rencontre le plus souvent des Néo-zélandais. Elles conviennent surtout à ceux qui souhaitent échapper aux tumultes des grandes stations et préfèrent l’authenticité. Elles appliquent également des tarifs plus intéressants, généralement en rapport avec le niveau de vie locale. Attention, l’accès peut s’avérer difficile, les routes n’étant pas toujours très carrossables selon les sites.

Les stations néo-zélandaises diffèrent des stations européennes dans leur organisation. Rares sont celles qui disposent d’hébergement sur site. Il faut redescendre dans la vallée pour se loger et prendre un bus ou son véhicule pour y accéder. Les compagnies possèdent en général l’ensemble de la station, c’est à dire les remontées, restaurant, cafétéria, école de ski, magasins de location et photographes. Il est possible dans certaines stations de tout louer sur place : votre matériel de ski ou snowboard et même vos vêtements de sport d’hiver (anorak, veste, pantalon, gants, bonnet, lunettes…).

En moyenne, les stations associatives ont 3 remontées et les stations commerciales possèdent entre cinq et une dizaine de remontées. Les prix des forfaits varient autour de 90/98 NZ$ par adulte et 50/55 NZ$ par enfant pour la journée, selon les domaines.

Les pistes des stations sont adaptées à tous les niveaux et satisferont débutants comme experts. Certaines stations privilégient le ski en famille avec des dénivelés accessibles à tous. Les pistes ne sont pas balisées avec des numéros et il n’existe pas de piste rouge. Les pistes vertes sont destinées aux débutants, les pistes bleues aux skieurs moyens et les noires aux skieurs confirmés. Attention les pistes ne sont pas toutes balisées mais les risques de s’égarer sont faibles.

Un bulletin météo est à votre disposition tous les matins dans les offices de tourisme. Il est recommandé de le consulter avant de partir pour connaître les stations et les pistes ouvertes, la qualité de la neige, la température et si les chaînes sont nécessaires pour monter aux pistes.

La saison de ski s’étend de mi-juin à début octobre dans l’île du Sud et jusqu'à la mi-novembre dans l’île du Nord, les meilleurs mois pour la neige étant juillet et août.

Île du Nord

ski4

Il existe seulement quatre stations de ski dans l’île du Nord. Au cœur de l’île dans le parc national de Tongariro, Whakapapa et Turoa sont les plus populaires. Ces deux stations de ski sont situées sur chacun des versants du Mont Ruapehu, un volcan toujours en activité, et se sont réunies récemment pour former une seule station. Elles attirent de nombreux skieurs et snowboarders.

Whakapapa

Avec une superficie de 550 hectares, 43 pistes (balisées et hors piste), 16 remontées mécaniques et son affluence de 15 000 skieurs par heure, Whakapapa, culminant à 2300 mètres sur le versant nord-est du Mont Ruapehu, est la plus grande station de ski de Nouvelle Zélande.

Elle compte des pistes de tout niveau. Vous y trouverez restaurant, cafétéria et location de matériel ski. Il est possible de se loger sur place.

La station vient de faire peau neuve avec un nouvel espace de stationnement, un nouveau service client, et un atelier de réparation matériel. Elle est également équipée d’un snowpark et d’un halfpipe pour les snowboarders.

Turoa

Turoa située sur le versant sud-ouest du volcan Mt Ruapehu offre également 500 hectares de pistes skiables mais n’a que 11 remontées mécaniques. Elle culmine à 2322 mètres pour un dénivelé de 720 mètres. Le cadre est paradisiaque avec des vues surprenantes sur la vallée encore intacte. Par beau temps, il est possible de voir au loin le Mt Taranaki sur la côte ouest de l’île du nord.
La station dispose d’un snowparc et d’un half pipe. Elle organise également de nombreuses manifestations pour les snowboarders.
En revanche, cette station n’offre aucun hébergement sur place. La majorité des vacanciers se logent à Ohakune (à une dizaine de km) où la vue sur les monts enneigés est magnifique. Après une journée de ski, vous pourrez vous détendre ou poursuivre la soirée dans les bars du village.

Attention, ces stations sont parfois surchargées en haute saison.

Maunganui Ski field

Il s’agit de la seule station du Mont Taranaki sur la côte ouest de l’Ile du Nord. Elle culmine à 1680 et possède 4 remonte-pentes. La partie basse de la station est réservée aux débutants ou skieurs moyens tandis que la partie supérieure est destinée aux skieurs et snowboaders expérimentés. La station offre une vue imprenable sur la mer de Tasmanie.

Île du Sud

ski1

L’île du Sud abrite près d’une vingtaine de stations de ski sur la chaîne alpine qui traverse l’île du nord au sud. Les plus belles se trouvent dans la région de Central Otago autour de Queenstown, Arrowtown et Wanaka. Ces villes font partie de la région des grands lacs et le cadre y est splendide. Dans l’île du Sud, le ski se pratique dans plusieurs petites stations que l’on choisit le matin en fonction de son programme et de la météo.

Les stations de ski se trouvent toutes en dehors des villes. Pour vous loger, vous pouvez choisir entre Queenstown, Arrowtown et Wanaka.

Cardrona

La station Cardrona, à 1894 mètres d’altitude, est perchée dans les montagnes les plus impressionnantes de l’île du Sud. La route depuis Wanaka jusqu’au bas des pistes dure environ 35 minutes, celle depuis le centre-ville de Queenstown est plus longue (environ 1 heure) mais elle est spectaculaire.
Cette jolie station d’une superficie de 320 hectares repartis sur trois vallées et d’un dénivelé de 390 mètres offre un cadre très familial avec des pistes notamment destinées aux skieurs et snowboaders débutants et moyens. Elle dispose de 7 remontées mécaniques, snowpipe, école de ski, boutiques de location matériel, cafés ainsi que d’un centre médical. La station propose diverses activités et formules pour les enfants.
Attention la voie d’accès est non goudronnée sur 12 km et peut être difficile pour les camping-cars et en cas de chute de neige.

Treble Cone

Treble Cone est une station particulièrement adaptée pour les skieurs et snowboaders de niveau moyen et expérimentés. Les vues imprenables depuis les hauteurs de la station à 1910 m, sur le lac Wanaka et le Mont Aspiring ainsi que la qualité de la neige font de cette station une des meilleures du pays. Avec une superficie de 550 hectares, elle est aussi le plus grand domaine skiable de l’île du Sud. Très convoitée par les snowboarders, elle dispose d’un excellent équipement de half pipes et snowparc. Elle accueille également plusieurs compétitions de snowboards. Elle possède un télésiège rapide pour 6 personnes qui évite les longues queues en haute saison.
Les activités sont nombreuses pour les familles avec une école de ski enfant, un club enfant pour activités intérieures et extérieures ainsi que des parkings réservés.

Navette et bus tous les jours depuis Wanaka et Queenstown pendant la saison.

Waiorau ski area et Snow Park

De l’autre côté de la vallée face à Cadrona, Waiorau est l’une des rares stations à disposer d’un parcours de ski de fond. Celui-ci se situe entre 1200 et 1500 mètres d’altitude. Dans la même région se trouve également le Snow Park, un domaine technique bien équipé où snowboaders et freestylers pourront se faire plaisir.

The Remarkables

ski2

La station les Remarkables est repartie sur trois vallées. Elle possède des pistes adaptées à tous les niveaux. Mais on a vite fait le tour des pistes balisées (220 hectares seulement). Elle offre, en revanche, 500 hectares de hors piste. Elle culmine à presque 2000 mètres pour un dénivelé de 357 mètres et compte 7 remontées. Sur place, vous trouverez un magasin de location de ski, école de ski, half pipe, snowparc, tube park, cafés, restaurants. Par contre, il n’y a pas d’hébergements.
La station se trouve à 24 km de Queenstown. La route d’accès est très raide. Prévoir des chaînes.

Coronet Peak

Coronet Peak située à basse altitude (1220 à 1640 mètres) est la station la plus proche de Queenstown (18 km). Le site d’une superficie de 280 hectares, très développé et bien équipé, est desservi par 6 remontées, pour un dénivelé de 481m. Le niveau des pistes conviendra aux skieurs débutants et de niveau intermédiaire. Il y a quelques pentes abruptes hors piste. Cette petite station dispose d’un espace pique-nique, snacks, garderie, location de matériel, école de ski ainsi qu’un half pipe, snowparc, tube parc pour les snowboarders.
Possibilité d’hébergement sur place.

Mt Hutt

Mount Hutt, à une centaine de kilomètres de Christchurch (moins de deux heures en voiture) est la plus grande station de la région de Canterbury et la mieux aménagée. Située au pied des Alpes du Sud à une altitude de 2086 mètres avec un dénivelé de 683m, elle offre de bonnes conditions de neige et des pistes tout niveau. Le domaine skiable de 365 hectares est desservi par 9 remontées. La partie basse est réservée aux débutants, et le versant sud aux confirmés. Au sommet, on distingue la péninsule Banks et au loin l’océan.
Si les conditions le permettent, il est possible de pratiquer du ski de fond sur le versant nord (North Peak). Un hélicoptère vous déposera au début du parcours. Pour se loger, il faut se rendre à Methven, la localité la plus proche (26km) où vous pourrez apprécier l’ambiance chaleureuse des bars après une longue journée de ski. La route d’accès à la station n’est pas goudronnée sur 13 km. Prévoir des chaînes. Sur place, parking, location de matériel, garderie, restaurant et école de ski.

Porter Heights

ski3

Le col de Porter Heights abrite une station de taille moyenne qui bénéficie de bonnes conditions météo. Elle se situe à 1980 mètres d’altitude. La vue depuis le sommet offre un magnifique panorama sur les Alpes du Sud. Cette station possède la descente la plus longue de l’hémisphère sud appelée Big Mama (720 mètres), et la piste la plus raide du pays (Bluff Face). Le site compte 5 remontées mécaniques et des pistes de tous niveaux.

L’héliski

L’héliski est une pratique très répandue en Nouvelle Zélande. Un hélicoptère vous dépose en haut d’une vaste étendue de neige vierge que vous descendez en ski ou en surf. Les stations de MtPotts (région de Canterbury), et le site des Harris Mountains (région d’Otago - Wanaka) proposent diverses formules héliski. Comptez environ 650$ la journée.

A Auckland...

Snowplanet

Et enfin pour les inconditionnels qui ne peuvent attendre la saison ou pour les débutants qui veulent s’échauffer avant de dévaler les pistes en grandeur nature, sachez qu’il existe dans la région nord d’Auckland à 30 km du centre ville, une station de ski couverte où vous pourrez skier toute au long de l’année. Un village est également reconstitué pour vous donner l’impression d’une véritable escapade en montagne avec restaurant, magasin location de ski, bar et vue panoramique. 50cm de véritable neige poudreuse, 3 remontées mécaniques. Il y a un terrain réservé aux débutants et un autre pour les snowboarders. www.snowplanet.co.nz

Consulter le site www.snow.co.nz  pour tout renseignement sur les différentes stations de ski (prix des forfaits et coordonnées).

Les Frogs peuvent organiser vos hébergements en station, vos locations de véhicules (le camping-car s'adapte très bien à des séjours ski), vos sessions d'héliski et répondre à tous vos besoins relatifs à des séjours ski. Les stations de l'île du Sud sont décrites dans les Guides des Frogs.

Article de Khadija

Photos Khadija Azéroual, Charles Hinkel, Michael Humbert, Sébastien Michel

Commentaires