Herveline Denis

Herveline Denis

Mon parcours  : Entre communication digitale et voyages, mon cœur a souvent balancé ! Originaire de Nantes, j’ai vécu à Paris pendant mes premières années de vie professionnelle, baignée en plein dans l’univers des startups et de la naissance du web. L’éclatement de la bulle Internet, et la fermeture retentissante des activités web de Vivendi pour qui je travaillais, a été l’occasion pour moi de partir sur les routes. Du Pays de Galles où j’ai vécu une année à l’Afrique que j’ai découvert en dehors des sentiers battus, notamment sur ma mobylette du Jura jusqu’à Dakar, j’ai vadrouillé sur plusieurs continents. C’est à cette époque que je découvre aussi la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Après cette parenthèse sur les routes, nous nous installons en famille dans le Beaujolais et je reprends mon activité de communicante au sein d’un groupe marketing lyonnais puis à mon compte. Depuis quelques mois, nous nous sommes lancés dans une nouvelle aventure : venir vivre avec nos enfants en Nouvelle-Zélande. Mon cœur ne balance plus, je peux vivre maintenant mon goût des voyages et celui pour la communication.

Pourquoi la NZ ? Parce que lorsque je l’ai visité il y a 14 ans, j’ai eu un véritable coup de cœur. Je me rappelle d'une scène qui m’a marquée, et même je peux dire avec un peu de sentimalisme, émue :  assise dans l’herbe verte d’une colline à Kaikoura, j’admire la montagne majestueuse et enneigée qui s’élève en face de moi. Quelques mois plus tard, je rencontre mon conjoint qui, pour y avoir vécu un an, partage aussi une vraie passion pour la Nouvelle-Zélande. Nous avons toujours su que nous reviendrions ici un jour. C’est maintenant chose faite !

Ce que j'aime en NZ ? Ca peut paraître d’une grande banalité, mais je ne me lasse pas des paysages. C’est vraiment une expérience à vivre pour comprendre combien la nature en Nouvelle-Zélande peut nous toucher, nous transporter. On imagine souvent, de France, que la Nouvelle-Zélande, c’est le bout du monde. En réalité, quand on y est, on s’aperçoit que c’est plutôt sa source ! Quant aux Kiwis, quel plaisir d’avoir à faire à des personnes cools, aimables, pas stressées !

Une citation
Not all those who wander are lost (par Tolkien dans Lord of the Rings !)