Faire son CV néo-zélandais

faire son CV en nouvelle-zelande
...

Une fois sur place, visa en poche, numéro IRD demandé, vous êtes prêt à travailler... oui, mais comment le trouver ce travail ? Petites annonces, candidatures spontanées... les méthodes n'ont rien d'original, mais dans tous les cas il vous faudra préparer un CV néo-zélandais . Voici quelques conseils pour vous aider.

écrire son CV en anglais

Il y a deux choses à savoir sur le CV néo-zélandais comparé au CV français :

  • N'ayez pas peur de faire long ! Si en France on vous répète que votre CV doit tenir sur 1 page, en Nouvelle-Zélande les CV font souvent 2 ou 3 pages. C'est la norme, et cela ne gêne personne.
  • Mettez vos compétences et votre expérience professionnelle en avant. C'est le nerf de la guerre pour les employeurs néozélandais - vos diplômes sont secondaires. N'hésitez donc pas à les lister après plutôt qu'avant vos précédents emplois.

Par conséquent, un CV néo-zélandais se découpe généralement dans cet ordre :

  1. Une en-tête contenant votre nom, adresse, numéro de téléphone et email. Il est inutile de préciser votre âge ou votre visa (parlez-en lors de votre entretien d'embauche car c'est important, mais pas avant afin d'éviter que cela ne joue d'office en votre défaveur).
  2. Personal profile. Un bref paragaphe résumant ce que vous faites et ce que vous souhaitez faire.
  3. Skills. Vos compétences, par exemple votre capacité à bien communiquer, votre maîtrise de différents logiciels ou les langues que vous parlez.
  4. Work Experience. La liste de vos précédentes positions professionnelles. Mettez en premier le nom de votre poste, avec entre parenthèse votre employeur et la période durant laquelle vous avez exercé. Vous pouvez ensuite résumer en une ou quelques lignes vos responsabilités et vos accomplissements dans ce poste. Commencez par vos expériences les plus récentes.
  5. Education.  Vos diplômes. Préférez traduire, même approximativement, le nom de vos diplômes plutôt que de laisser les intitulés en Français, car sinon les Néo-zélandais risquent de ne pas y comprendre grand chose !
  6. Interests. Une phrase ou deux sur vos centres d'intérêt et vos loisirs.
  7. Referees. Le nom, le numéro de téléphone et l'adresse email de 1 à 3 de vos précédents employeurs qui pourraient servir de référence. Si tous vos employeurs sont en France, assurez-vous qu'ils soient capables de parler Anglais avant de les lister, et préférez donner des adresses emails que des numéros de téléphone ! Mieux vaut ne pas avoir de références que des références injoignables.

Pour vous inspirer côté présentation, voici un exemple à télécharger :

L'importance de la langue

Bien sûr, rédiger tout un CV en Anglais, ce n'est pas forcément facile quand on commence à peine son année en Nouvelle-Zélande, et qu'on ne parle donc pas encore forcément très bien la langue. Evitez de céder à la tentation d'outils comme Google Translate, qui demeurent excessivement approximatifs et pourront vous faire écrire des choses très étranges sur votre CV ! L'idéal est bien sûr de pouvoir faire relire votre CV à un anglophone afin de corriger toute erreur oubliée.

Traduction des intitulés de diplômes français

Pour vous aider, voici quelques équivalences de diplômes Français-Anglais :

  • Baccalauréat : National Certificate of Educational Achievement (NCEA)
  • BTS : Diploma ou Advanced Diploma
  • Licence : Bachelor Degree
  • Mastère : Master Degree
  • Doctorat : Doctorate, PhD

Nous disposons d'un service de traduction de CV, si cela vous intéresse.

L'assistance Frogs à votre arrivée

Comme Héloise et Johan avant vous, pensez à notre Starter Pack pour vos premiers jours à Auckland ! Il comprend, la navette de l'aéroport, l'hébergement, notre bible PVT, votre compte en banque et votre numéro IRD, une formation à la recherche d'emploi et des jobs immédiats ...

...