Le WWOOFing

wwoof nouvelle zelande
...

WWOOF : Willing Workers On Organic Farms , signifie à l'origine travailleurs volontaires dans des fermes bio. Faire du wwoofing ou woofing , c'est avoir une expérience de la vie rurale en Nouvelle-Zélande où vous travaillez en échange du logis et du couvert.

Comment ça marche

Le principe du woofing est de créer un échange équitable entre les volontaires (woofers) et leurs hôtes (hosts). En échange de 4h à 5h  de travail quotidien, les hôtes vous offriront l'hébergement et les repas .

L'intérêt de l'expérience, en dehors de vous permettre de ménager votre budget PVT, est bien sûr l'échange social et culturel  qui se déroule durant les séjours à la ferme. Aux côtés de vos hôtes néo-zélandais, vous pourrez améliorer votre niveau d'Anglais, mais aussi découvrir un style de vie, faire l'expérience de la culture et de l'hospitalité kiwi, et connaître une région en profondeur. Vos hôtes quant à eux bénéficient de votre apport d'enthousiasme, d'exotisme et d'idées extérieures !

Devenir woofer

  • Premièrement, pour être woofer en Nouvelle-Zélande, vous devrez obligatoirement être titulaire d'un visa de travail comme le PVT. En effet, bien qu'aucun salaire ne vous soit versé dans le cadre du WWOOFing, l'hébergement et les repas fournis par l'hôte sont considérés comme une rémunération, et de fait il est interdit aux touristes d'en profiter.
  • Deuxièmement, il vous faudra devenir membre de l'organisation WWOOF . Vous pouvez vous inscrire sur leur site internet. Vous devrez simplement vous acquitter d'une modeste côtisation de 40 NZ$ par personne, payable par VISA/Mastercard.
  • Une fois membre, vous aurez accès à tous les hôtes du réseau, dont les profils sont disponibles sur le site internet de WWOOF ainsi que dans un livret imprimé (10 NZ$). Il ne vous reste plus qu'à chercher un hôte qui vous convienne et à le contacter directement pour organiser votre séjour.

Être woofer, c'est comment ?

Anouchka, qui a fait 3 mois de Wwoofing durant son PVT en NZ, témoigne :

" Le wwoof permet de rencontrer les gens locaux qu’on n’aurait pas l’occasion de connaître autrement. On peut ainsi mieux s’immerger dans la vie kiwie. Généralement le travail occupe toute la matinée, de 8h à 12h. Et le reste de la journée, j’en profite pour visiter les environs. Si les hôtes sont sympas, ils vous emmènent faire un tour avec eux. C’est ainsi que j’ai découvert la pêche au cerf-volant au nord de Kerikeri, avec une prise de dix snappers et un bébé requin ! 

Le wwoof est une aventure enrichissante mais attention, tout est loin d’ être rose. Le boulot est assez physique, et 4h cela parait long quand il faut creuser ou débroussailler ! Il ne faut pas non plus s’attendre à un logement 4 étoiles, mais plutôt à des chambres au confort basique. D’un autre coté, le wwoof permet de vivre des expériences uniques : faire un barbecue pour noël, dormir dans une cabane perchée en haut d’un palmier, prendre un bain chauffé au feu de bois sous une nuit étoilée ou un sauna au bord d’un étang au clair de lune…"

Plus d'infos