Douane et bio-sécurité en Nouvelle-Zélande

douane nouvelle zelande
...

La Nouvelle-Zélande dispose de règles strictes pour protéger son environnement naturel ainsi que son secteur agricole .

Soucieux de préserver son équilibre écologique, la Nouvelle-Zélande a mis en place un contrôle strict de tout ce qui entre sur son territoire. A votre descente de l'avion, avant votre passage en douane à l'aéroport d'Auckland ou de Christchurch, débarrassez-vous de tout reste de nourriture dans les poubelles prévues à cet effet. Vous devrez remplir une déclaration dans l'avion avant l'aterrissage (nous pourrons vous aider à cela si vous voyagez avec nous). Dans la zone de douane, un agent peut vous demander de poser votre sac au sol pour que son chien puisse en renifler le contenu. Une lourde amende de 400 NZD est donnée dès la première infraction.

Quels produits sont interdits d'entrée en Nouvelle-Zélande ?

Bannissez les produits dérivés d’animaux (viandes, fromages, miel, plumes, peaux et laine non traités, coquillages, etc.), les plantes et dérivés de plantes (fruits, légumes, graines, herbes et épices, objets en paille et en fleurs séchées, etc.). Posez les produits susceptibles d’être contrôlés sur le dessus dans vos bagages et souvenez-vous que dans le doute, mieux vaut les déclarer, car dans ce cas-là vous éviterez l'amende (mais le produit sera confisqué et détruit). Les pâtés et autres mets français passent s'ils sont fermés dans des emballages commerciaux ayant une étiquette avec contenu détaillé. Généralement s'ils sont pasteurisés et ne contiennent pas d'os ! Les vins et liqueurs ne posent pas de problème dans la limite de quantité autorisée.

Pour toute information sur l’importation de nourriture ou autre produit, consultez le site biosecurity en NZ . Jetez aussi un œil à leur brochure en ligne indiquant ce que vous devez déclarer à l'arrivée

L'introduction de drogue, même en petite quantité est sévèrement punie à l'entrée en Nouvelle-Zélande (tout comme les instruments qui vont avec - pipes, bongs, seringues...). Vous risquez au minimum d'être renvoyé avec une grosse amende, un casier judiciaire en Nouvelle-Zélande, une mention "trafiquant de drogue" sur la liste internationale des voyageurs et une interdiction permanente de voyage en Nouvelle-Zélande... ou plus grave, de faire de la prison directement en Nouvelle-Zélande. Cela concerne le haschisch et toutes les drogues artificielles (cocaïne, héroïne, méthamphétamine, ecstasy...).

Quelques conseils aux campeurs

Il est très important de déclarer tout matériel de camping, surtout tentes et chaussures de marche et de montagne. Attention, les douaniers ne vous feront pas de cadeau, et pour tout objet non déclaré, l’amende est de 400$. Si vous avez des doutes sur quelque chose (boîtes de conserve notamment), n’hésitez pas à remplir le formulaire « Something to declare » et à montrer l’article aux douaniers. Ils ne font généralement pas de zèle et laisseront passer si cela est inoffensif.

Vous n’avez pas eu le temps de laver votre tente ou vos chaussures ? Pas de panique, la douane le fait pour vous. Mais vous risquez d’attendre à l’aéroport, alors mieux vaut le faire avant le départ !

Réussissez votre voyage avec l'agence numéro 1